1

Hypnose

Issu du XVIIIe siècle, le terme hypnose vient du mot grec hupnoein qui signifie endormir. Cependant, l'hypnose n'a rien à voir avec le sommeil et correspond plutôt à un état d'« hyperconcentration détendue ».

 

 

Savez-vous que la majorité d'entre nous expérimente régulièrement une forme légère de transe hypnotique? Il arrive parfois que, centrés sur une idée ou une sensation, nous fassions complètement abstraction de la réalité environnante tout en poursuivant des activités comme marcher, laver la vaisselle ou conduire la voiture... et rater la sortie de l'autoroute. L’état hypnotique peut donc survenir naturellement et régulièrement chez la plupart d’entre nous.

 

Dans l'état d'hypnose, l'inconscient occuperait l'avant-plan, laissant en veilleuse le conscient habituellement hyperactif. Grâce à l'expertise du thérapeute et aux techniques de l'hypnothérapie, on pourrait rendre accessibles au sujet des ressources peu exploitées de son cerveau, en activant notamment ses pouvoirs d'autoguérison.

 

Pour que le processus suive son cours, le sujet doit absolument être volontaire et faire confiance à la personne qui l'hypnotise. Toute consigne qui choquerait ses valeurs serait immédiatement refusée et il sortirait de la transe hypnotique. On ne peut donc pas « contrôler » les facultés mentales du sujet. On ne peut que lui « faciliter » l'accès à un état naturel propice à l’accomplissement d’un travail psychologique ou psychophysiologique.

 

L'état d'hypnose est plutôt agréable. Ça ressemble au réveil matinal lorsqu'on se sent dans une bulle, qu'on n'a pas encore envie d'ouvrir les yeux, mais que les perceptions sont déjà claires. Sous hypnose, toutefois, la réalité et les images créées par le cerveau ont tendance à se confondre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1.jpeg
Create a website